Bienvenue sur le blog du site !
J'exposerais ici sous formes d'articles mes photos d'arthropodes ;)
Les spécimens ont été identifiés soit par moi, soit par les forum Araignée, Insecterra ou LMDI
(un big merci à eux !!!!)

 
Livre d'or    |    Newsletter    |    Blog    |    Contact

Faire une recherche :  

19 Octobre 2013 Fausses Veuves-noires en Grande-Bretagne

"Invasions d’araignées mortelles en Grande-Bretagne", "Des Veuves-Noirs sèment la terreur à Londres"… Voilà quelques titres d’actualités… A en croire les journalistes, des araignées très dangereuses, voir mortelles, ont débarquées à Londres !


Bien sûr, cette information est… totalement fausse ! Les journalistes ont encore sautés sur une banale histoire et en ont fait tout un plat ! L’araignée en question, la "fausse Veuve-noir", ou Steatoda nobilis, appartient à la famille des Theridiidae, la même famille que la "vraie" Veuve-noir. Mais déjà, cette dernière n’est pas du genre Steatoda, mais du genre Latrodectus !


Steatoda nobilis est une araignée atteignant les 1 cm de taille (et non quelques millimètres) et qui vit dans les maisons. Mais elle est inoffensive ! Certes, elle peut mordre. Mais sa morsure est seulement douloureuse (aussi douloureux qu’une piqûre de guêpe) et non mortelle (sauf si vous y êtes gravement allergique, ce qui ne serais vraiment pas de chance vu la faible probabilité d’une morsure de cette araignée…)


Et je vais le rappeler encore une fois : les araignées ne sont pas des monstres assoiffées de sang qui ne cherchent qu’à nous mordre ! Les araignées sont extrêmement peureuses… elles préfèrent de loin avoir à fuir qu’avoir à affronter un humain… Les araignées ne mordent qu’en ultime recours, comme par exemple lorsqu’elles sont coincées sous un vêtement ou sous une couette… Et les morsures sont généralement "à sec", c’est-à-dire sans injection de venin


Dans le reportage de BFMTV (ici), que j’ai regardé alors que je prenais mon petit-déjeuner, j’ai immédiatement remarqué deux problèmes flagrants :

 -il est dit que ces araignées mesurent que quelques millimètres alors qu’on voit bien que les spécimens montrés mesurent aux alentours de  1 cm…

  -la victime qui témoigne s’est fait mordre durant la nuit… Elle n’a donc pas vu l’araignée le mordre… Dans la quasi-totalité des cas, c’est quelque chose d’autre qui a mordu (insectes, acariens…). Ici, cet homme a sûrement été mordu ou piqué par quelque chose, mais je doute qu’il s’agisse réellement d’une morsure d’araignée… Je pense plutôt à l’effet Coué : l’autosuggestion d’une morsure de Steatoda nobilis dû à une peur des araignées amplifiée par les média a provoquée l’apparition des symptômes… une sorte d’effet placebo inversé !


On peut trouver cependant quelques articles sur internet qui démèlent le vrai du faux ! Comme par exemple avec cet article !


Bref, quand vous voyez ce genre de nouvelles aux infos, ne les prenez pas pour vérités ! Surtout quand il s'agit d'araignées ! Renseignez-vous avant de gober tout rond ce que disent les média !  


 


 

 
19 Octobre 2013 Information

Bonjour (ou bonsoir selon l'heure à laquelle vous me lisez),

Vous avez certainement remarqué que depuis quelque temps (depuis septembre en fait) le site n'a pas bougé d'un iota ! Cela est due au fait que mes études me prennent beaucoup de mon temps libre... Je vais profiter de ces vacances pour remettre le site à jour.

Afin de continuer à poster des articles sur le blog, je vais devoir ne pas respecter l'ordre chronologique des photos. Désolé du dérangement.

Florian, webmaster

 


 

 
31 Aout 2013 Mouches-abeilles (Eristalis arbustorum, Eristalis sp. et Graphomya maculata)

La nature a su parer les êtres vivants d’une multitude de stratégie défensive afin qu’ils puissent échapper à leurs prédateurs… Parmi ces stratégies défensives, le mimétisme batésien.
Le mimétisme batésien est un type de mimétisme consistant pour  un animal inoffensif d’imiter un animal nocif. Ce mimétisme est présent surtout dans le monde des arthropodes, plus particulièrement des insectes (bien qu’il existe dans d’autre catégorie des animaux, comme les serpents avec le faux serpents-corail).

Les Syrphidae forment une famille de mouche qui utilise le mimétisme batésien. Elles imitent les abeilles et les bourdons, et c’est plutôt bien réussi ! Les Eristalis, ou Eristales, se démarquent néanmoins des abeilles et des autres Syrphidae par le motif en forme de sablier présent sur le premier segment de l’abdomen. Ils se reconnaissent également au vol par le vol stationnaire, ce que sont incapable de faire les abeilles ou les bourdons. 


 

Photos du 5 juillet 2013, Chalon-sur-Saône
-Eristalis arbustorum, individu de 10 mm-

 

Eristalis arbustorum
Un des rares Eristales tout noir qui ne porte pas de motif en forme de sablier...


Eristalis arbustorum


Eristalis arbustorum


Eristalis arbustorum
Les yeux rendent impossible toute confusion : on a bien à faire à des yeux de mouches, et non d'abeilles !



Photos du 5 juillet 2013, Chalon-sur-Saône
-Eristalis sp., individu de 12 mm-


Eristalis sp.
Un Eristale typé, jaune et noir, avec le fameux motif en forme de sablier sur le premier segment de l'abdomen...


Eristalis sp.



Photos du 5 juillet 2013, Chalon-sur-Saône
-Eristalis sp., individu de 20 mm-


Eristalis sp.
Celui-ci me narguait en faisant du vol stationnaire près de moi, mais sans jamais vouloir se poser, mais j'ai fini par l'avoir !


Eristalis sp.
On distingue difficilement le motif en forme de sablier, mais il est bel et bien là !



Photos du 5 juillet 2013, Chalon-sur-Saône
-Graphomya maculata, individu de 6 mm-


Graphomya maculata
Cette mouche n'est pas un Eristale, ni même un Syrphe, elle appartient à la famille des Muscidae, mais avec ses couleurs on peut la confondre avec une petite abeille... 


 


 

 
29 Aout 2013 "C" rouges sur élytres (Hister sp.)

Alors que je marchais sur le chemin du parc là où j’ai fais la quasi-totalité de mes photos du mois de juillet, mon regard fut attiré par une boule noire et rouge se déplaçant sur le sol. De plus près, j’ai vu que c’était un jolie petit coléoptère noir, portant des taches rouges en forme de C "cubique", et qui essayait de se cacher sous des herbes...

Guide de poche en main, je découvre rapidement l’identité de mon coléoptère : il s’agit d’un Hister (Histeridae, Coleoptera). Peut-être Hister quadrimaculatus, la seule espèce d'Hister représentée dans mon guide qui porte les tâches rouges caractéristiques... C'était sans compter une autre espèce, Hister illigeri, qui ne se distingue de l'autre que par un sillon "sub-huméral", invisible sur mes photographies !

Une dizaine de mètre plus loin, j’en ai rencontré un deuxième, un peu plus vivace que le précédent… j’ai quand même pu lui tirer le portrait !

Les Histers (avec un s car le nom francisé ne diffère pas du nom latin) sont des insectes fouisseurs, vivants dans les excréments et les charognes… Un peu ragoûtant, mais tellement utile !

 

Photos du 1er juillet 2013, Chalon-sur-Saône, 
-Hister sp., individu de 13 mm-

 

Hister sp.
On voit bien ici les deux tâches rouges en force de C "cubique", caractéristique...


Hister sp.
Sur ce cliché, on remarque que les élytres de l'Hister ne couvrent pas tout son abdomen, un bout dépasse...


Hister sp.



Photos du 1er juillet 2013, Chalon-sur-Saône
-Hister sp., individu de 11 mm-


Hister sp.
Les pattes "dentées" de l'Hister servent pour le fouissage et pour creuser


Hister sp.
Les antennes se terminent par des massues


 


 


 

 
25 Juillet 2013 Coccinelle à 14 points (Calvia quatuordecimguttata)

Calvia quatuordecimguttata… Derrière ce nom barbare se cache… la coccinelle à 14 points ! C’est une petite coccinelle qu’on n’a pas trop l’habitude de voir, brune/orange à taches blanches. Celle-là avait un élytre abimé qui l’empêchait de voler (elle ne pouvait pas le soulever).


 

Photos du 2 juillet 2013, Chalon-sur-Saône
-Calvia quatuordecimguttata, individu de 5 mm-

 

Calvia quatuordecimguttata
Brune à 14 points blancs


Calvia quatuordecimguttata
Qu'est-ce donc ? 


Calvia quatuordecimguttata
14 points blancs, dont 3 effacé par une décoloration liée à la blessure...


Calvia quatuordecimguttata


Calvia quatuordecimguttata
On peut voir la blessure sur l'élytre...
 

 


 


 

 
Pages :<<12345678910111213>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site